Lac des merveilles au printemps

Je n'ai pas eu l'occasion de me retrouver proche des montagnes cette année, alors les rares fois où j'ai pu faire le déplacement, j'en ai profité. Et en avril, nous sommes partis à trois dans la Vallée des Merveilles pour 2 jours de raquettes.

Départ samedi 23 avril à midi d'Antibes pour la vallée de Tende, direction le lac des Mesches, là où nous laissons la voiture. Nous partons vers 15h, sous la pluie et dans le brouillard, sur le chemin du lac long supérieur, où nous avons prévu de bivouaquer.

Après une bonne heure de marche "au sec" sur la piste, il devient de plus en plus difficile de trouver des passages non enneigés. Allez, on chausse les raquettes : il se met à neiger! Même si la vue n'est pas splendide, la neige est toujours bienvenue quand on vient de subir la pluie.

Quelques minutes plus tard, nous voilà à l'embranchement entre la piste, qui continue en lacet sur le versant nord, ou le sentier, qui monte assez raide en suivant le déversoir du lac long supérieur. On se décide pour prendre la piste, en se disant qu'elle sera certainement plus enneigée et nous évitera de trop déchausser et rechausser les raquettes.

Embranchement sentier/piste

Choix pas terrible en fait: pas mal de traversées en devers, sur de la neige mouillée par la pluie à nouveau de la partie, la progression est lente tant les appuis sont faibles. Nous traversons un beau couloir à avalanche, d'un pas rapide, même si le gros de la neige est déjà parti plusieurs semaines auparavant. On se retrouve un peu plus loin que le chemin prévu, mais la dernière partie se fait sans trop de soucis jusqu'au Refuge des Merveilles. Il est déjà presque 20h, sans perdre de temps nous commençons à faire une plateforme dans la neige pour planter l'abri (Shangri-la 2). Sans pelle. Après une bonne demi-heure de travail, la nuit est déjà là, et la belle place que nous avons façonnée s'avère être ... trop petite ... Mes coéquipiers sont tous mouillés et ont froid, c'est pas la volonté qu'il me manque, mais tanpis ... on rentre dormir au refuge d'hiver.

Refuge d'hiver des Merveilles

Au final, on a bien fait: Laurent n'aurait pas pu dormir dehors avec son sac de couchage. Et puis, la gardienne était là. Elle avait attendu toute l'après-midi un groupe qui a finalement annulé sa sortie. On en profite pour papoter un peu, se réchauffer au coin du feu et lui faire une démonstration de P3RS. Au passage, on cogite à une alerternative au Mont Bégo, que nous avions initialement prévu de faire. Mais les conditions neigeuses sont très moyennes, il faut chaud (2° au petit matin à 2200m) et la condition physique pas au top. Du coup, on change de cap: direction le lac des Merveilles.

Après avoir passé une bonne nuit par 7° dans le refuge (on a pourtant eu trop chaud, à 2 dans mon Panyam 600) et bien déjeuné, nous voilà repartis. Le soleil est de la partie, nous allons enfin pouvoir faires des photos!

Nous passerons pas le flanc sud puis est du lac long supérieur (en face sur la photo ci-dessous) pour rejoindre le lac des Merveilles.

Lac long supérieur depuis le refuge des Merveilles

De l'autre côté du lac, le Mont Bégo sort un peu des nuages.

Face sud du Mont Bégo, culminant à 2 872m au dessus de la vallée des Merveilles

La partie juste avant d'arriver sur la croupe aurait était difficilement pratiquable, en raison de la mauvaise qualité de la neige.

Montée initialement prévue au Mont Bégo

Mais sans regret, la balade jusqu'au lac des Merveilles est d'autant plus appréciée que le soleil est là!

Arrivé au lac des Merveilles, après 1h30 de marche et encore quelques passages délicats en dévers. Pas grand chose à voir: tout est sous la neige ou dans le brouillard. Mais l'encaissement est impressionant.

Retour à la voiture, par le même chemin ou presque. Cette fois-ci nous prenons le sentier, pas vraiment beaucoup mieux que la piste, mais quand même. Puis la rive gauche du torrent qui descend jusqu'aux Mesches. Petite rencontre inattendue.

Une bonne balade, qui donne envie d'y revenir avec des conditions plus favorables.

Laisser un commentaire


non publie
facultatif

La modération des commentaires est activée sur ce site. Ceci signifie que vos commentaires ne seront pas visibles jusqu'à ce qu'un éditeur les approuves.